Le périmètre du SCoT du Biterrois a été fixé par arrêté Préfectoral le 11 juin 2003. Ce territoire rassemble 87 communes, intégrées au sein de dix  Etablissements Publics de Coopération Intercommunale qui ont évolué ensuite au nombre de sept pour être groupés aujourd’hui en cinq EPCI depuis le 1er janvier 2017.

Ce bassin de vie se situe à l’Ouest du département de l’Hérault, et rassemble aujourd’hui 270 000 habitants. Il s’étend du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc au Nord jusqu’à la mer Méditerranée au Sud, et du département de l’Aude à l’Ouest au Bassin de Thau à l’Est.

Le SCoT permet de développer une action collective sur un territoire caractérisé par des particularités locales marquées et de nombreuses interdépendances.

Le SCoT est un document de planification stratégique dont le contenu légal et réglementaire se matérialise par trois documents obligatoires et un optionnel.

1/ Le rapport de présentation

Il constitue le diagnostic du territoire établi au regard des prévisions économiques et démographiques, des besoins en matière de développement économique, d’aménagement de l’espace, d’environnement, d’équilibre social de l’habitat, des transports et de l’équipement.

Il permet d’identifier les atouts et les faiblesses du territoire, les incidences du projet en particulier sur l’environnement, et a également un rôle explicatif sur les choix effectués pour établir le PADD et le DOG.

beziers-etapes-realisation

2/ Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable

Il contient les choix stratégiques retenus ainsi que les objectifs des politiques locales d’urbanisme. Les élus en charge du SCoT du Biterrois, en s’appuyant sur une analyse approfondie et prospective du Territoire et ses enjeux, ont affirmé 6 grands défis.

Les 6 grands défis :

  • Construire un nouveau fonctionnement touristique,
  • Conforter et diversifier l’économie du Territoire et son armature commerciale,
  • Dynamiser l’attractivité du territoire par le développement d’un urbanisme attractif, ainsi que de la qualité de vie quotidienne,
  • Structurer le territoire autour de ses centralités : urbaines, de bassin ou secondaires,
  • Affirmer un projet de développement cohérent sur l’ensemble du littoral,
  • Préserver la qualité environnementale du territoire.

3/Le Document d’Orientations Générales

Il détermine les orientations générales et constitue le « règlement ». Il permet la traduction concrète du Projet d’Aménagement et de Développement Durable, et lui confère une valeur prescriptive.

Les orientations générales :

  • La préservation du socle environnemental du territoire,
  • Une urbanisation qui maîtrise la consommation de l’espace,
  • Une offre de logements qui réponde à tous les besoins,
  • L’optimisation des infrastructures de transport,
  • La répartition des services à la population pour une couverture optimale du territoire,
  • Le renforcement de l’attractivité économique avec une structuration des offres commerciales et un redéploiement de l’activité touristique,
  • Le développement d’un urbanisme durable et de projet,
  • L’accompagnement de la mise en œuvre et du suivi du SCOT.
EnvironnementEAUDémographie/logementECONOMIE / COMMERCEDéplacement / MobilitéTourisme